La Commission du Board Français d’Orthodontie de la Fédération Française d’Orthodontie est chargée d’organiser, de mettre en œuvre et de gérer le Board Français d’Orthodontie (BFO).

L’attestation du Board Français d’Orthodontie : le «  Certificat d’Excellence en Pratique Orthodontique » vise à améliorer les résultats des traitements orthodontiques.

Les résultats des traitements orthodontiques sont jugés par un jury indépendant.

L’obtention de l’attestation du Board Français d’Orthodontie de la FFO ne donne aucun droit supplémentaire.

Cette attestation exprime un niveau de maîtrise en ODF comparable à celui que décernent les organisations orthodontiques internationales similaires.
 

L’examen

Le Jury d’examen se réunit une fois par an à l’occasion des Journées de l’Orthodontie de la FFO. Il est composé de deux examinateurs pour chaque candidat.

L’examen est basé sur la présentation des dossiers de dix cas traités par le candidat, couvrant un éventail très large de malocclusions et représentant tous les aspects de l’orthodontie.

Si le candidat est membre titulaire d’une société dont les statuts comportent une titularisation basée sur la présentation de cinq cas traités, ceux-ci peuvent être utilisés, dans la présentation propre à la société d’origine, comme une partie des cas pour l’examen du Comité du Board Français d’Orthodontie.

Un candidat peut présenter à une session d’examen un nombre de cas inférieur ou égal à 10 ; seuls les cas qui auront obtenu la note moyenne seront validés. De nouveaux cas devront être présentés, à l’occasion de 2 autres sessions pour remplacer les cas refusés. Ces présentations pourront s’étaler sur 5 ans maximum.

De plus, le candidat participera à un entretien oral lui permettant d’exposer les conceptions thérapeutiques mises en œuvre dans ses traitements.
 

Les cas présentés

Les cas présentés doivent inclure un cas au moins dans chacune des catégories suivantes :

  • Catégorie 1 : traitement précoce (facultatif).
  • Catégories 2 et 3 : Classe I
    Malocclusions de Classe I avec bi-proalvéolie et-ou dysharmonie dento-maxillaire importante. L’un des deux cas est traité à l’aide d’extractions de prémolaires.
  • Catégories 4 et 5 : Classe II division 1
    Malocclusions de Classe II dentaire et squelettique associée à une bi-proalvéolie et-ou une dysharmonie dento-maxillaire importante. Un contexte squelettique hyperdivergent est souhaitable pour un cas.
  • Catégories 6 et 7 : Classe II division 2
    Malocclusions de Classe II dentaire et squelettique avec supraclusion incisive importante, bi-rétrusion labiale et dentaire, traitées non chirurgicalement. Un contexte squelettique hypodivergent est souhaitable.
  • Catégorie 8 : Classe III
    Malocclusion de Classe III dentaire et squelettique en denture adulte jeune, traitée non chirurgicalement.
  • Catégorie 9 : cas optionnel
  • Catégorie 10 : cas optionnel

Il est important de noter que 4 cas présentés et acceptés à la titularisation au  CEO peuvent être présentés sans être jugés  pour l'obtention du Board Français.

Les modalités de réalisation des dossiers de cas sont décrites dans un fascicule de présentation des cas rédigé à cet effet et disponible auprès du Comité du Board Français d’Orthodontie.

Pour toute information complémentaire sur le Board Français d'Orthodontie, contacter :
François Darqué, Président du CEO.

Membres du CEO titulaires du Board Français d’Orthodontie :
 

Stéphane BARTHELEMI

Germain BECKER

Marion BIECQ-SELLIER

Odile BOUNY

Jean-Michel BRUNEL

Marc CAIRE

Laure CURNIER

Jean COMARD

François DARQUE

Alain DECKER 

Catherine DELCROIX

 

   

Laurent DELSOL

Paulo-Augusto DE SOUSA BELTRAO

Jacques FAURE

Emmanuel FREREJOUAND

Guy GARNAULT

Joseph GIORDANETTO

André HORN

Jaime KUTZ

Henri LABARRERE

Sylvie LAMARQUE

Michel LE GALL

Guillaume LECOQ

   

Naji MASSOUD

Camille MELKI

Patricia OBACH-DEJEAN

Jean-Pierre ORTIAL

Teresa PINHO

Paul SAULUE

Elisabeth SCHREINER

Pierre-Jean SOULIE

Philippe TAROT

Marie-Christine VIDEAU-AVON

Jeanne VOLPI