Excellente année 2018

Mardi 31 Janvier

François Darqué

En ce début d’année 2018, au nom de tout le bureau, nous souhaitons à tous les membres et leurs proches, une excellente année.
Le CEO a maintenant 50 ans. Le conseil d’administration a intégré les nouveaux élus Guillaume et Thomas (commission de titularisation et d’affiliation sous la présidence de Stéphane). Sylvie, pour sa part, a fort à faire puisque l’année 2018 sera rythmée par l’évènement majeur : le congrès de Taormine. Le lieu est magique, le programme scientifique riche. Marie-Jo et Stella aident Madame la présidente Sylvie, et lui apportent toute leur compétence. Attention ; hâtez-vous car les réservations commencent fort. Puis, début décembre nous aurons une journée commune avec la SFOL. Lors des Journées de l’Orthodontie nous organiserons avec la SFOL une journée autour du thème « Prise en charge des édentements et des agénésies postérieures ». Lors des voeux 2017, je précisais que notre monde était en constante accélération : le thème de l’Intelligence artificielle nous montre que l’accélération est désormais exponentielle ; c’est vertigineux. Selon l’auteur d’un livre récent, on a trop raisonné robot ; il faut penser IA. La situation de l’orthodontiste est selon lui comparable à la parabole de la grenouille cuite : elle s’endort, passive, puis meurt sans conscience du danger*.

On le pressentait déjà, la place de l’orthodontiste sera profondément transformée car l’IA dépassera l’homme dans de nombreuses activités médicales. Mais la machine est-elle intelligente ?
Non. Elle fait semblant. Alors, quel avenir pour les jeunes orthodontistes qui au bout de 4 années d’études universitaires feront des actes remplacés par l’IA ? L’avenir est certainement dans le couple praticien/IA. Mais avant, l’orthodontiste devra appréhender l’étude du réel ;
sinon les machines feront les mêmes erreurs, mais plus vite. On peut s’interroger sur la valeur des bases de données gérées par l’économie du numérique à l’instar des datas plus généralistes des GAFA (Google, Apple, Face book, Amazon). Un sondage alarmant note que 68% des
jeunes donnerait leur santé au GAFA ! Il faudra donc un éveil des consciences et de la régulation. Mais , le temps politique institutionnel universitaire est ce qu’il est !... Il y a tout de même un futur préférable dont le levier sera l’éducation, la pédagogie. Je pense que c’est un des
atouts de notre Collège conjuguant valeurs et excellence, comme une sorte d’intelligence collective. Au plaisir de vous voir à Taormina.

François DARQUE
Président du CEO

 

*La guerre des intelligences Dr Laurent Alexandre JC Lattes